L’Oignon – local associatif et cercle républicain

PROGRAMME D’ACTIVITES au local associatif L’OIGNON (au 20/02/2014)
le lundi à 18h : atelier d’écriture avec Ludmila
le mardi à 17/19h : permanence de l’Accorderie
à 18h : discussion en espagnol
à 21h : discussion en anglais
le mercredi matin : permanence et dépôt de pain
à 13h30 : cours de l’école de musique
à 18h : apéro vinyl
le 1er jeudi de chaque mois : soirée jeux
le samedi matin : permanence et dépôt de pain
le dimanche matin : permanence

contact : asso.oignon@gmail.com

Bilan 2012

Il y a plus d’un an déjà, s’est créée à Saillans une association, L’Oignon, domiciliée au 55 de la Grande Rue.
Le  hasard, qui fait parfois bien les choses, a voulu que bien avant d’être voué à l’épicerie, ce qu’il a été pendant de nombreuses décennies, ce local hébergeait un cercle républicain, L’Union, à la fin du XIXè siècle, début du XXe. Cette filiation locale nous définit en grande partie.

Ces cercles républicains étaient et sont (il en existe toujours en Provence et dans le Sud-Ouest) des associations locales qui rassemblaient les citoyens républicains à une époque où l’existence de la République était encore un enjeu politique. Ils défendaient, et les mettaient en pratique, des idées qui avaient du mal à faire leur chemin dans ces années-là, comme la laïcité, la séparation de l’Eglise et de l’Etat, la démocratisation des institutions politiques. Le fonctionnement de ces cercles était démocratique, assuré par la participation de chacun. Il s’y consommait essentiellement du vin rouge, acheté au tonneau avec la quote-part de chacun. C’était ainsi un lieu de débat de rencontre, de partage et de fête. Mais reflétant en cela les normes morales et politiques de l’époque, ces cercles étaient réservés exclusivement aux hommes. Les femmes étaient alors exclues de la citoyenneté et de ses droits, dont celui-là.

Le fondement de notre démarche est de reprendre le flambeau mais en élargissant le cercle évidemment. En plein accord avec l’émancipation politique de chacun, et en l’occurrence de chacune, conquise ces dernières années, le nouveau cercle est maintenant ouvert aux femmes, qui s’impliquent dans le fonctionnement de l’association au même titre que les hommes, et aux enfants, qui disposent d’une salle de jeux dans le local. Cela change beaucoup de choses, mais pas toutes. Comme les anciens, nous ne nous prévalons d’aucune « chapelle », d’aucun parti politique. Nos valeurs se situent dans le registre de la laïcité républicaine et notre légitimité relève de l’exercice de la citoyenneté et du droit d’association.

Habitantes du village et de ses environs, nous nous sommes associés dans le but de bénéficier, et de faire bénéficier, d’un local qui, comme pour les anciens, puisse servir de lieu d’échanges, de partages, de créativités collectives, de rassemblements, festifs ou non, pour tous ceux qui le souhaitent. Il suffit pour cela d’adhérer à l’association (5euro/par an) et de s’impliquer selon ses motivations et des disponibilités.

L’association est gérée par un bureau collégial, composé des 5 membres fondateurs, de 6 membres élus en Assemblée Générale et de 6 suppléants, sans distinction hiérarchique. Le débat et l’implication sont libres et ce sont les plus motivés qui assurent le fonctionnement administratif et comptable.

Nous sommes dans une démarche d’auto-organisation et décidons par consensus avec les buts de l’association comme référence.

Le respect de l’égalité citoyenne fait donc de ce local un lieu d’apprentissage d’un fonctionnement démocratique, c’est-à-dire, sans hiérarchie, fondé sur la responsabilité de chacun.

Ces lieux ne sont pas si fréquents, et cet apprentissage prend du temps parfois, pour chacun d’entre nous, mais cette responsabilité est au fondement de la citoyenneté et la possibilité pratique d’apprendre à l’exercer, offerte à chaque adhérent, est une des grandes richesses de ce lieu.

Financièrement, nous n’avons pas d’autre objectif que d’assurer la pérennité du local, qui a un coût  (loyer, électricité, eau, taxe d’habitation…). C’est au moyen des cotisations annuelles (1 156 adhérents en 2012) et des consommations des adhérents, qui seul peuvent consommer, que cet objectif est assuré. Les boissons proposées aux adhérents sont produites le plus localement possible, elles sont exclusivement bio. L’équilibre financier a résisté aux 2 mois de fermeture de l’été, décidés par consensus, les grandes migrations touristiques ne nous concernant pas. Nous n’avons et ne voulons aucune subvention et le fonctionnement est assuré par les bénévoles.

Cette autonomie financière est évidemment la garantie de notre indépendance mais pas seulement. Elle nous a surtout permis de développer et d’accueillir nombre d’activités culturelles, gratuitement ou pour un coût limité aux frais de participation, un des buts principaux de l’association. La gratuité étant la conséquence de l’auto-organisation et de la participation de chacun(e).

En conséquence, les activités culturelles sont systématiquement prioritaires quant à la mise à disposition du local. Les journées ou soirées occupées par une activité, le local n’est ouvert qu’aux adhérent(e)s qui participent à l’activité. Les dernières confusions sont en passe d’être  levées quant à l’identité du lieu : ce n’est pas un bar mais bien le local d’une association.

Le local n’est ouvert à tous les adhérent(e)s que le jeudi soir, consacré aux jeux de cartes (tarot, belote, coinche…) et les soirées de fin de semaine, si des volontaires du bureau peuvent assurer les permanences et les soirées musicales. Il en est de même des fins de matinée du mercredi, samedi et dimanche, qui sont des moments sociaux et de convivialité importants.

Notre fierté, c’est qu’en une année, la mise à disposition gratuite du local a permis l’éclosion de nombres d’activités. Certaines sont hebdomadaires, car liées à un apprentissage, soit musical (violon, guitare, piano, chant choral), soit de langues (espagnol le mercredi de 18h à 20h), à une permanence (association d’entraide L’Accorderie), ou encore à des répétitions musicales.

D’autres sont régulières, mais sans calendrier précis, comme les projections de documentaires (libres de droit, ou en présence du réalisateur), les soirées musicales, les repas partagés, les soirées à thème (Italie, Espagne, Irlande) qui sont programmées en fonction des possibilités (information par courriel). Le mercredi et dimanche après-midi sont organisés ponctuellement des ateliers pour enfants, et plus fréquemment des goûters, à l’initiative et sous la responsabilité des parents.

Dans le but de favoriser l’émergence d’une agriculture vivrière locale, autre but du cercle, nous mettons à disposition gratuitement et provisoirement, une table dans le local 2 fois par semaine, à des petits producteurs maraîchers et paysans-boulangers en cours d’installation au village.

D’autres activités, plus ponctuelles, comme les expositions, les réunions d’association locales en mal de locaux, les soirées en extérieur, sont programmées au fur et à mesure tout au long de l’année.

Il reste des plages de temps libres ; si vous êtes intéressé(e) par des activités déjà existantes, ou pour en créer une qui s’inscrive dans l’esprit de l’association, ou simplement partager un moment, passez nous voir, vous êtes les bienvenu(e)s !

Le bilan de cette première année ne serait que positif si nous n’avions pas tous été frappé(e)s par un deuil aussi brutal que cruel : le décès de Babou dans un accident de voiture ; beaucoup d’entre nous y ont perdu un ami très cher, d’autres beaucoup plus encore. C’est à ceux-là que nous dédions le premier cercle de l’Oignon, celui de notre solidarité toujours présente.

Le bureau collégial

7 réflexions au sujet de « L’Oignon – local associatif et cercle républicain »

  1. Ping : Moissac au Coeur A lire sur Moissac au Coeur

  2. Ping : À Saillans, les 1 199 habitants ont tous été élus au premier tour ! | Blog du Plan C

  3. Ping : UN EXEMPLE À SUIVRE ! Saillans, les 1 199 habitants ont tous été élus au premier tour ! Libre Expression

  4. L’oignon fait la force !

    Bravo pour votre réussite démocratique !

    Grâce aux réseaux sociaux, votre expérience, bientôt connue, va je
    l’espère faire florès.

    Votre coin, au vu des photos, est idyllique. Ce qui ne gâche rien.

    Bon courage pour la suite municipale !

    Très Fraternellement !

    Théo

  5. Ping : A Saillans (Drôme) les 1 199 habitants élus au 1er tour ! | Le blog des éditions Yves Michel | Actualités

  6. Ping : A Saillans (Drôme), les 1199 habitants ont tous été élus au premier tour ! « COORDINATION de la NOUVELLE EDUCATION POPULAIRE

  7. Ping : A Saillans les 1 199 habitants ont tous été élus au premier tour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>