Le site citoyen au ralenti…

L’association Pays de Saillans Vivant n’a plus d’activités depuis quelques temps et est en sommeil. Les comptes-rendus publics (communaux ou interco) sont maintenant disponibles sur le site www.mairiedesaillans26.fr et la grande majorité des adhérents participent aux commissions participatives de la municipalité de Saillans.
Le site internet reste en ligne… il est une mémoire de ce qui c’est passé (pourquoi une association citoyenne, lutte contre le supermarché et campagne municipale 2014).
Il reste bien sûr disponible pour accueillir des informations locales. Envoyez un message en indiquant « Pour diffusion sur site » à diffusion.psv@gmail.com

2 réflexions au sujet de « Le site citoyen au ralenti… »

  1. A celles et ceux qui ont visionné « Noir d’ébène  » sur france2 et aux autres.
    Certains s’enorgueillissent à Saillans d’une gloire locale Antoine Barnave il existe d’ailleurs une rue Barnave.
    Barnave fut celui qui chargé par la droite de l’époque de défendre les intérêts des colons et des investisseurs devant l’assemblée nationale.
    Dans un discours célèbre il explique ainsi la position des colons:
    Les français aiment le sucre ,sans nègres pas de sucre.
    Libérez les esclaves ils se révolteront ce sera la guerre civile.
    Bien sûr il n’est pas contre la libération des esclaves mais la solution serait
    d’en libérer une partie seulement et ce sur un seul critère:
    La couleur de la peau, claire évidemment…….
    L’assemblée ne retiendra pas la proposition mais aux Antilles les colons s’en serviront et pour cause:
    Ils divisent pour mieux rêgner préparant de fait la guerre civile.
    Ci-joint un extrait de WIKIPEDIA site internet :

    « Barnave est attaqué par Brissot qui lui reproche dans son journal le Patriote Français ses prises de positions sur le statut des « gens de couleurs » dans les colonies françaises. Barnave se montre hostile à ce qu’on leur accorde le droit de citoyen. Ainsi, au cours de débats à l’assemblée constituante, Barnave s’exclama : « le nègre ne peut croire qu’il est l’égal du blanc ». Cette position ternit sa popularité auprès de nombreux patriotes, et figure dans l’acte d’accusation qui l’envoie à l’échafaud en novembre »

    Doit-on honorer à Saillans la mémoire d’Antoine Barnave?

  2. Démocratie participative ou démocratie tout simplement
    J’avais alerté les citoyens sur la question de l’éclairage public -voir mon article de l’an dernier-
    Je n’aime pas être prophète de cette manière -là.
    La commune vient de perdre un salarié.
    La société Niveau a licencié.
    la solidarité communale existait au début du moyen-age envers les entreprises locales en difficulté et ce dans les républiques italiennes comme à Sienne .Il y en eut plus de 200 . Jusqu’à un tiers de la population participait à des commissions qui étaient souveraines pour les destinées de la cité tant économiquement que militairement. On était solidaire et souverains.
    Rien à voir avec la situation actuelle dans laquelle les citoyens participatifs en arrivent à faire de la figuration, les décisions importantes se prenant ailleurs dans le secret d’autres commissions qui ne consultent pas les citoyens.
    quel est l’avenir d’une commune sans emplois stables et une majorité vivant dans la précarité?
    Ou sont les statistiques sur le niveau de pauvreté de la commune?
    Participer bien sûr mais à quoi?

    J »ai à disposition un dossier historique sur les cités- républiques italiennes du moyen-age. Elles ont perdu alors leur pouvoir par l’action conjointe du vatican, de l ‘état français complaisant. et de l’empereur d’allemagne.
    L’histoire se répète En place du vatican ,la commission européenne……..
    L’histoire du moyen-age c’est le début des temps modernes l’invention de l’homme libre et citoyen universel c’est cela qui est en danger aujourd’hui.comme cela l’a été en 1215

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>