La mairie de Die au-dessus des lois ?

Die conteneur place du Mazel

La mairie de Die vient de poser des conteneurs semi-enterrés dans le centre historique, en zone protégée, sans demande d’autorisation préalable au STAP (Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine, Agence des Bâtiments de France), alors que cette démarche est obligatoire.
L’architecte conseil des Bâtiments de France n’a pas été consulté, dans ce secteur pourtant protégé par l’AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine) et dans le périmètre des Monuments Historiques classés et inscrits.
La mairie a refusé de montrer le dossier aux citoyens le demandant, a fait accélérer les travaux et a imposé sa décision en refusant de se mettre en conformité avec les procédures d’urbanisme malgré les lettres recommandées et les avertissements des citoyens. Les emplacements de ces conteneurs ont été décidés sans aucune concertation avec les riverains.

Aujourd’hui, Place de la Liberté (ex Place de l’évêché), la mairie reconnait qu’il faut couper des arbres remarquables pour l’accès aux véhicules venant vider ces conteneurs alors que, selon elle, les emplacements avaient été choisis pour leur facilité de vidage. Pour justifier cet acte, la mairie prétend que ces arbres sont malades alors qu’ils les ont justement endommagés pour leur installation, en coupant et en cassant des branches énormes depuis le début du printemps. Outre la facilité de vidage, les emplacements auraient aussi été choisis en fonction de la présence ou non de réseau souterrain. Or, sur la Place de la Liberté, des canalisations existantes ont été cassées lors de la pose et il a fallu les réparer et les dévier.
Nous sommes nombreux à trouver ces conteneurs laids et non adaptés aux centres historiques. Habituellement, on y pose des modèles tout enterrés ou des poubelles sur roulettes dissimulées derrière un abri en bois (exemple : sur la Place Jules Plan), proches des habitations et donc plus accessibles aux personnes à mobilité réduite. Les conteneurs semi-enterrés attirent systématiquement les dépôts sauvages. La plupart des villes qui ont fait ce choix sont amenées à les enlever du centre-ville car les nuisances occasionnées sont très importantes : bruits, odeurs etc. De plus, de nombreuses places de stationnement si utiles en ville ont été supprimées.
Notre municipalité, malgré tous ces arguments, persiste dans son intention, au mépris du bon sens et de l’avis des riverains, de l’environnement, ainsi que du respect du caractère historique du centre ancien de Die.
Notre centre historique est en effet l’une de nos rares ressources et la pose de ces poubelles inesthétiques et encombrantes constitue un précédent au non respect de la réglementation et à la non mise en valeur du patrimoine, alors que la municipalité devrait montrer l’exemple.
Une association est en cours de création, un particulier a déjà saisi la justice.
A ceux qui se sentent concernés, merci de votre soutien sur : diepoubelles@free.fr

die-placedumazel2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>